Peira picota
Géologie : Origine
Variolites:Maguelone
Peira picota
Les pierres à venin
Les pendentifs
Les confiseries
Plus d'info : liens
Les savants
 
Une de nos fiertés (à nous les variolites) c'est l'adoration qu'ont eût pour nous les bergers .
Leurs coutumes ont traversé les siècles, et leurs croyances ne dérangeant pas trop les bien-pensants, cet usage des variolites est aujourd'hui le mieux connu.
- Le musée cévenol de St Jean du gard, le musée dauphinois de Grenoble , ou le musée de Nice entre autres, présentent dans leur collections sur la vie rurale d'autrefois , l'attirail des bergers .( Cape,chapeau, houe , couteau ou poinçon ...)et systématiquement une ou plusieurs variolites (de la Durance ou de Maguelone ?).
Il existe un texte notarié attestant qu'un prêt d'argent important a été fait à un berger dont la seul garantie fût le dépôt en gage de sa variolite .
-En ces temps pas si éloignés que çà, en l'abscence d'antibiotiques et de médicaments synthétiques,l'usage de produits naturels était répandu et sans alternatives .Les plantes et décoctions ne pouvant pas tout , depuis longtemps les hommes s'étaient tournés vers l'usage des pierres pour le traitement ou la prévention de différents troubles ou maladies .
Pas un berger ne se déplaçait sans une variolite dans sa poche , ou suspendue au cou d'une brebis ou de plusieurs béliers conducteurs de troupeaux ( les plus importants).Parfois comme sonaille , parfois plongée dans l'abreuvoir ou une lavogne, mais aussi enterrées à l'entrée de la bergerie ou incluse pour certaines dans les murs de construction.
-Des scientifiques éminents tel le comte de BUFFON relatent ces traditions sans les dénigrer (ni avoir vérifié leur pouvoir thérapeutique).
La peira picota , pierre à la picote , devait ainsi protéger ou guérir les ovins et caprins de la clavelée , mais aussi du piétin, véritables fléaux de l'époque autant économique que sanitaire, et que pour comprendre nous devons rapprocher des craintes actuelles lors des épidémies de fièvre aphteuse , ou de grippe aviaire ...
Certes la forme, le nombre des "pustules" et la similarité des variolites avec tels ou tels symptômes ont facilité cet usage , mais la durée et l'ampleur de celui ci doit quand même nous interroger .
- Un des tests des pouvoirs de la pierre était l'épreuve du feu; la "bonne" variolite captant suffisament la chaleur pour empécher qu'un lien de laine avec lequel elle était suspendue au dessus du foyer ne brûle et ne la laisse tomber dans l'âtre ...
Pour le reste si un troupeau sortait indemne d'une année riche en maladies , tous les bienfaits étaient reliés aux pouvoir des talismans .
-Le fait que "la Crau" soit à la fois une région productrice d'un excellent fourrage et donc puisse assurer d'une bonne forme les troupeaux y patûrant que l'on peut imaginer plus robustes que les moutons de zones montagneuses dont les réserves en foin ne couvraient pas toujours les besoins d'hivers souvent longs , et à la fois "truffée" de variolites ( des tonnes et des tonnes y sont entassées sur une épaisseur considérable), pourrait expliquer pour partie ces traditions .


Les variolites de Maguelone
Les connaître...les apprécier.